Des-armé face au Mal ou l'assentiment représenté par Léon Bonnat

Cette oeuvre me fascine. Son sujet, qui ne peut-être considéré que comme actuel, est omniprésent. Ils nous extirpe brutalement de nous tout en nous renvoyant à des considérations profondes en nous-même. Notre attitude face à la présence du mal. Et comment cette attitude nous amène-t-elle à le justifier ? Existe-t-il un rapport apaisé avec lui ? Peut-il émergé l'idée qu'il nous en soit utile, aussi redoutable soit-il ? Au delà de la nécessité de s'aventurer dans cette problématique, Léon Bonnat submerge ici Job d'un puits de lumière aux allures suaves et pâles, qui réchauffe mais ne brûle pas et dans une position d'assentiment face à son sort. Qui arrive à se reconnaître sans la crainte de ne pas en être capable ?



Posts à l'affiche
Posts à venir
Tenez-vous à jour...
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Pas encore de mots-clés.
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

© 2020

Les oeuvres présentes sur le site sont soumises à la propriété intellectuelle.

  • Grey Facebook Icon
  • Grey Twitter Icon
  • Grey Vimeo Icon
  • Grey Instagram Icon